Menu

S 38 2018 Note de conjoncture des produits de la mer

S 38 2018 Note de conjoncture des produits de la mer

Bretagne

Cette semaine, le niveau des apports est resté identique à celui de la précédente. Les volumes débarqués demeurent assez réduits dans l’ensemble et les espèces proposées sont peu diversifiées. Pour les espèces à filet comme le merlu, le merlan, l’églefin ou la lingue notamment, le manque de marchandise a permis aux prix d’être assez soutenus. Seul le lieu noir avait un disponible plus important sur le marché intérieur comme à l’import, ce qui a permis à son cours d’être peu élevé. Pour la lotte, les prix sont restés fermes et soutenus toute la semaine. Comme la semaine précédente, seuls la raie, le congre et certains requins ont été moins demandés. De ce fait, leurs cours sont restés bas et certains lots ont connus des difficultés de commercialisation. A l’import, la situation est identique à celle du marché hexagonal, avec un manque de marchandise dans de nombreuses espèces. De plus, la concurrence est rude à l’achat avec les espagnols et les italiens qui sont prêts à mettre le prix pour obtenir la marchandise qu’ils souhaitent. En dos de cabillaud, l’offre est toujours inférieure à la demande et les cours demeurent élevés, supérieurs de 1 à 1,50€/kg par rapport à la même semaine de 2017. Pour les mareyeurs, le manque de poisson et les prix élevés ont pesé sur leur activité commerciale. La demande a été moyenne mais elle est toutefois restée supérieure à l’offre. En tourteau, les apports ont été un peu plus importants que les semaines précédentes, mais ils demeurent toujours insuffisants. De ce fait, les prix évoluent peu et se maintiennent toujours à des niveaux très élevés.

Boulogne

La dégradation des conditions météos en cette fin de semaine s’est accompagnée du retour de la majorité des bateaux de pêche. L’activité varie peu par rapport à la semaine précédente, et le divers est peu représentatif, avec des arrivages mesurés de merlan et de maquereau, complétés par un peu de détails (barbet, carrelet, encornet…). Les ventes d’encornet peinent à intéresser les acheteurs face à une offre écossaise plus intéressante. La rotation des bateaux est insuffisant pour assurer des débarques régulières sur l’ensemble des espèces, et les prix s’en trouvent diversement orientés selon les arrivages. Globalement, les faibles volumes orientent les prix à la hausse, alors que le commerce est peu dynamique. Le merlan est resté invendu à 0,60 €/kg en début de semaine. La seule espèce à mettre en avant est représentée par la seiche, qui permet des ventes à l’export mais là aussi limitées par le seul marché italien. L’activité à l’importation est contrariée par une mauvaise météo, qui empêche des arrivages plus significatifs sur la gamme habituelle. Il y a donc une baisse globale des approvisionnements, avec des prix pratiqués fermes. L’espèce notable est représentée par le lieu noir issu de la pêche hauturière et d’Écosse. Son prix demeure stabilisé aux alentours de 1,20 €/kg en moyenne pour le filet. On cite également un intérêt croissant pour le merlu, dont les tonnages s’affichent non négligeables dans ce contexte. Le marché sur cet article est très ferme, face à une demande très active de l’Espagne. Le divers est complété par la lingue bleue et le flétan islandais, ainsi que par du dos de cabillaud faisant l’objet de quelques mises en avant.

Rungis

La pleine activité des restaurants collectifs s’accompagne d’une hausse significative des cours pour certaines espèces de la marée courante (merlu, lieu noir). A l’inverse à l’approche de l’automne la baisse des températures freine la demande des poissons à griller (maquereau, dorade). L’activité sur les marchés forains de la capitale reste moyenne limitant la valorisation des produits de la marée fine. En fin de semaine, malgré des cours de dégagement assez bas le marché n’est pas épuré de l’ensemble de ces ressources.

Dernière modification levendredi, 28 septembre 2018 08:25
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

L'U.N.P.F

Formation Continue

Stages de formation

Contact

Union Nationale de la Poissonnerie Française 

6, Rue des Frères Montgolfier - ZA La Tourelle 2 
22400 Noyal
Tél : 09 81 44 44 43

E-mail