Menu

S 07 2014 Note de conjoncture des produits de la mer

S 07 2014 Note de conjoncture des produits de la mer

Bretagne

La persistance des mauvaises conditions climatiques, exceptionnelles dans l'ampleur et la durée, par la succession de coups de vent, affecte de plus en plus l'activité de pêche. L'ensemble de la flotte est impactée, des côtiers aux hauturiers. D'autre part, les tonnages débarqués sont parfois très inférieurs à la normale. Les cours renchérissent à nouveau, pour atteindre des niveaux élevés, ce qui ne facilite pas les ventes. Les mareyeurs se trouvent aussi dans une situation très difficile. L'activité de filetage pâtit du manque de matière première. Les disponibilités en dos de cabillaud de Norvège sont larges, nettement moindres d'Islande cette semaine. Ce produit toujours très attractif en prix, concurrence fortement la commercialisation des autres espèces. Très peu de disponible en tourteau et prix en hausse. Demande peu intéressée sur la coquille dont les apports sont restreints .

Boulogne

Marché difficile : La pêche reste perturbée par le mauvais temps. Les disponibilités sont donc toujours limitées. On trouve cependant du merlan, du tacaud, de faibles quantités de maquereau, hareng, chinchard, encornet, sole, coquille Saint-Jacques. Le lieu noir commence doucement à revenir. Il en est de même pour le bar avec néanmoins deux mois de retard. Eu égard à la rareté des produits, les prix sont soutenus. De ce fait, la demande est prudente et commence à s’essouf- fler. Les commandes se font sur de petites quantités. À l’exportation, on constate la même réserve. Le prix de l’encornet, par exemple, qui s’ échelonne de 11,50 à 13 € est dissuasif. En GMS, les promotions portent sur les produits d’élevage. On trouve notamment des offres promotionnelles sur le filet et pavé de saumon de Norvège, le filet de cabillaud d’Atlantique Nord est.

Rungis

Les apports sont toujours réduits cette semaine sous la halle parisienne. En effet les conditions de pêche restent difficiles sur l’ensemble du pourtour métropolitain, touchant particulièrement les pêches côtières. De ce fait, les cours restent très fermes. Les apports en produits de grande consommation, destinés à la grande distribution et à la restauration hors foyer, sont suffisants. En fin de semaine, les détaillants traditionnels et forains sont dans la nécessité de réapprovisionner les étales. Malgré des cours assez élevés pour la période, les ventes sont d’un bon niveau et permettent l‘écoulement d’une large part du disponible. Les espèces de la marée fine, les coquillages et les crustacés se commercialisent sans difficultés vers une clientèle de luxe.

Téléchargez l'ensemble de la note de conjoncture grâce au lien suivant :

Dernière modification lemardi, 18 février 2014 09:38
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

L'U.N.P.F

Formation Continue

Stages de formation

Contact

Union Nationale de la Poissonnerie Française 

6, Rue des Frères Montgolfier - ZA La Tourelle 2 
22400 Noyal
Tél : 09 81 44 44 43

E-mail