Menu

L’OPEF se réjouit de la reprise du CFA de la Poissonnerie de Rungis par le CFA Médéric qui devient dès lors le CFA Médéric-Rungis

L’OPEF se réjouit de la reprise du CFA de la Poissonnerie de Rungis par le CFA Médéric qui devient dès lors le CFA Médéric-Rungis

Le CFA de la Poissonnerie de Rungis, qui connait depuis plusieurs mois de grandes difficultés financières, vient d’être repris par le CFA Médéric. L’OPEF apporte son soutien.

Son Président, Didier CHENET, également Président du Groupement National des Indépendants de l’Hôtellerie & de la Restauration et Stéphane LAYANI, le Président du Marché International de Rungis veulent agir ensemble pour faire du CFA Médéric-Rungis un modèle.

Un soulagement pour la poissonnerie, pour les enseignants et les élèves

Durant des mois extrêmement difficiles, tout le personnel du CFA de Rungis a tenu bon. Le directeur M. DERENNES, l’ensemble du personnel administratif et les enseignants ont fait tout leur possible pour maintenir le CFA.

« Le sauvetage financier de ce CFA, c’est d’abord un geste de solidarité d’une profession envers des apprentis et des professeurs car notre intervention permet de sauver 15 emplois de professeur et d’éviter à 70 apprentis de perdre leur année scolaire et d’avoir à être reclassés dans un CFA très au-delà de la région Île de France. C’est aussi une formidable opportunité qui vient enrichir notre projet Médéric 2024 !», explique Didier CHENET.

Bruno REYDEL, ancien Président du CFA se réjouit également de ce sauvetage : « J’ai tout fait depuis plusieurs mois pour maintenir en vie notre CFA avec l’espoir d’une reprise par des professionnels. Je connais la réputation de sérieux et d’excellence du CFA Médéric et je suis heureux que ce soit lui qui nous ait choisi et sauvé. »

« Il était essentiel de maintenir l’activité de l’unique CFA français dédié aux métiers de poissonniers-écaillers, dont les locaux se situent d’ailleurs au cœur du produit, sur le Marché de Rungis. Des métiers rares et exigeants, qui nécessitent une formation d’excellence, pour valoriser l’ensemble de la filière. Je souhaite en faire l’une des formations phare de Rungis Académie, et la dupliquer au sein des autres MIN de France voire à l’international », ajoute Stéphane LAYANI.

Une réponse aux besoins de formation aux métiers de bouche au sein de Rungis Académie.

Cette reprise permettra au nouveau CFA Médéric-Rungis d’élargir son catalogue de formations, en conjuguant les formations existantes dédiées aux métiers de la poissonnerie à celles d’autres secteurs présents systématiquement sur ce marché. Il sera l’un des acteurs essentiels du pôle « Rungis Académie », le hub de formation des métiers de bouche en cours de création sur le Marché de Rungis. Le nouveau centre de formation dédié aux métiers de bouche veut faire du Marché de Rungis « la Silicon Valley de l’alimentaire ».

Pour cela, le CFA Médéric-Rungis va s’appuyer sur les compétences du président de l’OPEF - l’Organisation des poissonniers et écaillers de France, Silvère MOREAU.

Depuis les premières réflexions menées par Médéric autour de la reprise du CFA de la Poissonnerie, ce projet est le fruit d’une étroite d’une étroite collaboration avec le Marché de Rungis. Il est aussi rendu possible grâce à l’engagement du Directeur du CFA Médéric, Richard ALEXANDRE et de son adjoint, Jean-François TOSTIVINT, qui prendra la direction du CFA Médéric-Rungis.

La vocation de ce CFA est d’être partie prenante du vaste projet Rungis Académie afin de répondre aux besoins des 1200 entreprises du Marché pour une main d’œuvre adéquatement formée et qualifiée. Le CFA Médéric-Rungis sera l’une des pierres de touche de la philosophie de Rungis Académie : répondre à tous les besoins de formation franciliens en matière de métiers de bouche.

Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

L'U.N.P.F

Formation Continue

Stages de formation

Contact

Union Nationale de la Poissonnerie Française 

6, Rue des Frères Montgolfier - ZA La Tourelle 2 
22400 Noyal
Tél : 09 81 44 44 43

E-mail