Menu
  • Concours thon rouge de ligne - pêche artisanale

S 38 2014 Note de conjoncture des produits de la mer

Bretagne

La semaine se caractérise par des débarques plutôt moyennes et des cours plus soutenus. Globalement, la demande est ferme, dynamisée par des mises en avant et un regain de besoins de la restauration hors domicile.L'activité est donc bonne en encornet, raie, merlan et dans la lotte. La campagne de thon germon tire à sa fin, les bateaux se préparent à basculer sur les anchois. En pêche côtière, les quantités par espèce sont encore représentatives et les cours satisfaisants. Aussi l'intervention ne concerne-t-elle que peu d'espèces comme la plie de petite taille. En marchandise d'import, il manque de poisson et les cours sont très fermes en dos de cabillaud. En lieu noir il y a de bons volumes et les prix se raffermissent en fin de semaine. En crustacés, les sorties sont limitées en homard comme en tourteau. On attend davantage de débarques à partir de la semaine prochaine.

En savoir plus...

S 35 2014 Note de conjoncture des produits de la mer

Bretagne

Après des apports abondants lundi, les volumes débarqués ont été beaucoup plus réduits le reste de la semaine.  La demande a été moyenne dans l’ensemble voire bonne dans les produits à petits prix à la veille du week-end.
Pour ces raisons, les cours ont été corrects voire assez élevés dans l’ensemble des espèces et aucune n’a connu de difficultés. Pour les mareyeurs, le commerce a été compliqué cette semaine, avec une demande moyenne voire forte dans certains produits, mais avec un manque de poissons et des prix élevés. A l’import, l’offre est également restreinte en cabillaud et en lieu noir. En thon germon, la campagne de pêche se poursuit avec des apports disparates suivant les bateaux, les prix se maintenant à un niveau correct. En langoustine, à l’approche de la fin de saison, les quantités débarquées diminuent ce qui permet aux cours de rester soutenus.

En savoir plus...

S 27 2014 Note de conjoncture des produits de la mer

Bretagne

C'est une semaine de transition avec le début de la transhumance vers le sud de l'Europe et la frange littorale. En crustacés, après la saison de l'araignée, l'activité est principalement forte en tourteaux, essentiellement lors d'opé- rations de mise en avant à prix d'appel. La chaleur défavorise la vente des poissons en filet, et favorise la demande de produits à griller . En pêche hauturière et côtière, si les débarquements de poissons sont souvent de saison, la sole, la langoustine, le rouget, le maquereau, le bar et l'encornet manquent parfois. Côté import, l'activité est très réduite en raison de fins de quotas, du mauvais temps en Islande et des fermetures pour vacances en Norvège. Les cours sont décevants dans la lotte mais sont en train de monter pour le loup et le dos de cabillaud. L'écoule- ment des poissons "festifs" comme le bar, le turbot et le saint Pierre est parfois laborieux. Quel que soit le produit, les clients recherchent souvent des petits prix, comme en sardine, abondante actuellement. Le homard est aussi attractif. Les opérateurs s'attendent à un développement de l'activité pour le week-end du 14 juillet.

En savoir plus...

L'U.N.P.F

Formation Continue

Stages de formation

Contact

Union Nationale de la Poissonnerie Française 

6, Rue des Frères Montgolfier - ZA La Tourelle 2 
22400 Noyal
Tél : 09 81 44 44 43

E-mail