Menu
  • Concours thon rouge de ligne - pêche artisanale

S 09 2019 Note de conjoncture des produits de la mer

S 09 2019 Note de conjoncture des produits de la mer

Bretagne

Les apports sont restés dans la continuité de la semaine précédente avec des arrivages peu élevés mais un peu plus soutenus en lotte et en lieu jaune. Les prix n’ont guère varié à part la lotte dont le prix est repassé au-dessus de la barre des 5€. Le congre, pêché en abondance, a vu son cours rester à son prix plancher et bénéficier de l’intervention de l’OP. C’est la période de la sole mais les apports demeurent limités par rapport à la demande et les prix restent élevés. Coté import, la semaine est restée morose du fait de la fin des promotions, des vacances scolaires et de la fin de mois entraînant les inventaires magasins. Le commerce français est à la peine avec une demande bien terne. Concernant la coquille St Jacques, les débarques ont été très nombreuses du fait de conditions de pêches idéales. Le prix reste bloqué à 2€/kg et c’est près de 60% de la pêche qui a pris la direction de la transformation. Les arrivages de langoustines sont réguliers et conformes à la saison, le prix reste rémunérateur. Le tourteau, surnommé désormais « le crabe aux pinces d’or », se fait rare et son prix atteint des sommets. Le homard, quant à lui, voit son prix également surfer sur des bases élevées.

Boulogne

Les conditions météos facilitent l’activité des pêcheurs. Les débarques les plus importantes sont observées à partir de mercredi avec le retour des chaluts. Les espèces restent ciblées sur l’encornet, dont les tonnages sont en léger retrait par rapport aux semaines précédentes, ainsi que sur le merlan. Avec une demande soutenue, le prix de l’encornet se stabilise entre 8,50 € et 9,80 €/kg. Les apports de merlan orientent par contre le prix à la baisse faute d’une demande plus active, quelle que soit sa taille. Le prix varie entre 0,40 € et 0,50 €/kg pour le merlan de petite taille, peu valorisable et délaissé des fileteurs, et de 0,50 € à 0,80 € dans la taille portion. Les arrivages de sole sont corrects, tout comme la semaine dernière, mais son prix situé entre 6,40 € et 7,80 €/kg en taille 170-200 et 200-300, reflète un commerce peu engageant. Le divers est complété par du lieu noir et du merlu issus de la pêche hauturière, avec cependant des volumes travaillés insuffisants. La coquille connaît des arrivages très importants. Elle demeure invendue entre 2 € et 2,20 €/kg, et intéresse davantage la surgélation. L’activité à l’importation ne permet aucune mise en avant. Peu d’espèces sont à citer hormis le lieu jaune et le merlan vidé de grosse taille. Faute de commerce plus actif, les cours se tassent de 2,60 € à 2,20 €/kg pour le merlan, et de 4 € à 3,20 €/kg pour le lieu jaune. Globalement, le commerce est peu dynamique en raison d’une fin de mois associée à un étalement des vacances scolaires sur une période de 4 semaines qui impactent l’activité.

Rungis

Cette première semaine de congés scolaires provoque une atonie du marché des produits de la mer sur la période. Malgré une offre mesurée les cours sont difficilement soutenus. Il faut remarquer une baisse des cours des coquilles Saint-Jacques et du bar sauvage. En fin de semaine, malgré des cours de dégagement assez bas, les resserres restent présentes en nombre.

Dernière modification lemardi, 05 mars 2019 14:59
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

L'U.N.P.F

Formation Continue

Stages de formation

Contact

Union Nationale de la Poissonnerie Française 

6, Rue des Frères Montgolfier - ZA La Tourelle 2 
22400 Noyal
Tél : 09 81 44 44 43

E-mail