Menu
  • Couverture OPEF

S 38 2014 Note de conjoncture des produits de la mer

S 38 2014 Note de conjoncture des produits de la mer

Bretagne

La semaine se caractérise par des débarques plutôt moyennes et des cours plus soutenus. Globalement, la demande est ferme, dynamisée par des mises en avant et un regain de besoins de la restauration hors domicile.L'activité est donc bonne en encornet, raie, merlan et dans la lotte. La campagne de thon germon tire à sa fin, les bateaux se préparent à basculer sur les anchois. En pêche côtière, les quantités par espèce sont encore représentatives et les cours satisfaisants. Aussi l'intervention ne concerne-t-elle que peu d'espèces comme la plie de petite taille. En marchandise d'import, il manque de poisson et les cours sont très fermes en dos de cabillaud. En lieu noir il y a de bons volumes et les prix se raffermissent en fin de semaine. En crustacés, les sorties sont limitées en homard comme en tourteau. On attend davantage de débarques à partir de la semaine prochaine.

Boulogne

Les apports ont été bien étalés tout le long de la semaine ce qui facilite le commerce. On trouve beaucoup de maquereaux, parfois difficiles à écouler (la conserverie n’absorbe pas tout). On note de gros apports en barbets (vendus entre 4,50 et 6 €), du merlan du Nord, des quantités correctes d’encornets (mais la qualité laisse parfois à désirer). On constate un peu plus de soles que la semaine dernière, même si les quantités restent insuffisantes. Le prix reste donc élevé (entre 11 et 15 €). Il y a également un peu de carrelet, de la seiche et du chinchard qui se vend très mal. La demande sur la France est assez correcte. A l’exportation, l’Espagne, l’Italie et la Grande-Bretagne sont présentes. En GMS, les promotions portent principalement sur la dorade royale de Grèce, le filet de saumon et saumon entier de Norvège, le dos de cabillaud, la queue de lotte, le filet de lieu noir, de plie, la sardine et l’aile de raie, le tout en provenance d’Atlantique Nord-Est.

Rungis

L’activité sur le marché est en demi-teinte et très irrégulière cette semaine. En effet, après un marché assez actif mardi, les ventes sont nettement plus délicates mercredi et jeudi. Le redémarrage est sensible vendredi même si les volumes vendus restent limités. Le marché de samedi est très animé sous la halle parisienne et permet l’écoulement d’une large part du disponible. Les cours restent relativement fermes toute la semaine dans bon nombre d’espèces, notamment les poissons à griller (sardines, maquereaux, dorades), mais aussi la lotte et le bar de ligne.

Dernière modification lemercredi, 24 septembre 2014 08:49
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

L'U.N.P.F

Formation Continue

Stages de formation

Contact

Union Nationale de la Poissonnerie Française 

6, Rue des Frères Montgolfier - ZA La Tourelle 2 
22400 Noyal
Tél : 09 81 44 44 43

E-mail