Menu

S 42 2017 Note de conjoncture des produits de la mer

Bretagne

Les apports hebdomadaires ont été supérieurs à ceux des semaines précédentes mais ils demeurent toutefois mesurés. En effet, sur les criées du sud de la Bretagne, du fait de la rotation des bateaux, les apports ont été plus conséquents lundi et mercredi, tout comme sur les criées de Roscoff, d’Erquy et de Saint Quay-Portrieux, en début de semaine. Pour les espèces à filet comme le lieu noir, l’églefin et la lingue, la hausse modérée des volumes a provoqué un léger recul des cours. Les prix de la lotte se sont également repliés mais ils restent toutefois proches des 5,50€/kg. Pour la majorité des autres espèces, les tarifs ont tendance à se tasser. La demande, déjà peu soutenue au lendemain du week-end, est devenue atone ensuite, et elle s’est concentrée sur les produits mis en avant qui n’ont pas généré les volumes espérés. A l’import, les volumes sont toujours mesurés mais suffisants pour fournir une demande également peu dynamique. Au vu des éléments précédents, l’activité commerciale pour les mareyeurs reste donc compliquée et l’ambiance est assez morose. Pour la coquille Saint Jacques, les volumes pêchés se maintiennent à un bon niveau et les cours se sont raffermis cette semaine, en raison d’une demande plus soutenue et de mises en avant dans certaines enseignes. En crustacé, le marché est assez fluide en tourteau du fait d’opérations de promotion et des cuissons en prévision des fêtes de fin d’année. En homard, le manque de marchandise se fait sentir, ce qui entraîne une hausse des cours de 2 à 3€/kg.

En savoir plus...

Face aux réformes à venir, confiance et vigilance

L’U2P a fait valoir la nécessité d’une approche centrée sur les problématiques des entreprises de proximité et cet engagement a porté ses fruits : réduction du délai de recours devant la justice prud’homale, transformation du CICE en baisse des cotisations patronales, simple consultation des salariés pour adapter l'organisation du travail dans l'entreprise… Ces réformes laissent espérer des politiques publiques plus soucieuses d’équité et d’une meilleure prise en compte de nos entreprises. Ce mouvement doit se poursuivre et s’accentuer car des sujets décisifs nous attendent : les réformes de l’apprentissage, de la formation professionnelle et de l’assurance chômage sont déjà lancées.

En savoir plus...

L'U.N.P.F

Formation Continue

Stages de formation

Contact

Union Nationale de la Poissonnerie Française 

6, Rue des Frères Montgolfier - ZA La Tourelle 2 
22400 Noyal
Tél : 09 81 44 44 43