Menu

S 13 2019 Note de conjoncture des produits de la mer

Bretagne

Cette semaine, les apports ont retrouvé des niveaux plus normaux pour la saison, après deux semaines de manque de poissons. Les volumes débarqués ont été assez bien répartis sur la semaine et les espèces sont diversifiées. Le merlu, le merlan, l’églefin et la lingue franche ont été présents en quantité assez importante, ce qui a entraîné une baisse régulière tout au long de la semaine de leurs prix qui restent toutefois à des niveaux corrects. Avec le retour des volumes et de la diversité, les requins et le congre ont perdu de l’attrait et ils ont vu leurs cours fortement baisser. Pour la lotte, en revanche, les prix sont réguliers tout au long de la période et ils se maintiennent à un bon niveau entre 5,50et 6€/kg. Avec les baisses de cette semaine, les prix sont redevenus plus attractifs, ce qui a permis à la demande d’être plus présente, principalement en début de semaine, grâce aux commandes de réassort. A l’approche du week-end, les conditions météorologiques printanières ont dynamisé le commerce sur toute la frange littorale. A l’inverse, les ventes ont été plus difficiles sur le reste de l’hexagone et elles n’atteignent pas les niveaux attendus pour le fond de rayon comme pour les promotions. En langoustine, la tendance de la semaine dernière se confirme, avec des volumes débarqués par bateau qui progressent et avec des cours corrects dans l’ensemble qui se raffermissent à l’approche du week-end. Pour la coquille Saint Jacques, la fin de saison approche, avec une situation qui n’évolue pas. Les volumes débarqués restent importants alors que la demande en frais est restreinte, la majorité des volumes est dirigé vers les usines de transformation. En crustacé, on constate toujours peu d’évolution sur le marché du tourteau et du homard, le disponible est peu important et les cours se maintiennent à des niveaux élevés.

En savoir plus...

S 12 2019 Note de conjoncture des produits de la mer

Bretagne

Cette semaine a été très atypique pour la saison, avec des volumes débarqués par les hauturiers très faibles, dans la lignée de la semaine précédente et notamment en début de semaine. De ce fait, les cours de l’ensemble des espèces sont restés soutenus, même s’ils se sont repliés à la veille du week-end. Cette envolée des cours a été exceptionnelle pour la lotte, avec des cours proches des 8€/kg lundi. Les prix ont ensuite régressé lentement pour retrouver un niveau aux alentours des 5,50€/kg vendredi. Les espèces à filet ont connu également des cours soutenus, tout comme la raie qui a connu des prix supérieurs à 3€/kg. Pour la pêche côtière, les bonnes conditions météorologiques ont permis des débarques plus importantes que les semaines précédentes. A noter des volumes de maquereaux qui se développent à des prix peu élevés. A l’import, le disponible n’est pas non plus très élevé et les cours restent également soutenus, notamment pour le dos de cabillaud. Le peu d’offre et les prix ont freiné la demande sur la première partie de la semaine et seules les opérations de promotions ont dynamisé cette demande. En langoustine, la saison semble commencer, avec des volumes débarqués plus importants et plus réguliers. Les cours sont corrects au vu des volumes et de la saison, ils se situent entre 10 et 11€/kg pour la petite taille. Concernant la coquille St Jacques, les débarques ont été très nombreuses du fait de conditions de pêches idéales. Le prix reste bloqué à 2€/kg et les usines de transformation absorbent toujours la majorité des volumes. Toujours peu d’évolution sur le marché du tourteau et du homard, l’offre reste restreinte et les prix élevés.

En savoir plus...

L'U.N.P.F

Formation Continue

Stages de formation

Contact

Union Nationale de la Poissonnerie Française 

6, Rue des Frères Montgolfier - ZA La Tourelle 2 
22400 Noyal
Tél : 09 81 44 44 43

E-mail