Menu

S 09 2018 Note de conjoncture des produits de la mer

Bretagne

L’information principale de la semaine 9 reste les difficultés de logistique liées au gel et à la neige dans l’hexagone et par voie de conséquence, la livraison sur les lieux de vente s’est retrouvée fortement perturbée. De plus, le chaland, quand il pouvait sortir de chez lui, a préféré s’orienter vers d’autres produits. Ce phénomène climatique et la fin de mois ont rendu le commerce bien morose. Dans la continuité de la semaine précédente, concernant la pêche hauturière, les volumes débarqués sont restés constants et importants. Pénalisées par des conditions météorologiques difficiles, les débarques en pêche côtière ont été faibles voire quasi nulles en fin de semaine. Les prix sont restés relativement bas en particulier en lotte. Des espèces comme l’émissole et le requin sont restés invendus. Le prix du lieu jaune se maintient malgré des apports importants. Côté import, le contre coup des promotions de la semaine dernière en dos de cabillaud et en lieu noir a pesé sur les cours ; ceux-ci ont baissé sauf pour la sébaste. En coquille St Jacques, les apports demeurent restreints compte tenu des conditions climatiques. Le peu de débarques a été bien valorisé autour des 2,50€/kg. En crustacés, les semaines se suivent et se ressemblent. L’activité tourne au ralenti pénalisé par une offre faible.

En savoir plus...

La proximité revalorisée : un atout pour les poissonniers

Dans un monde toujours plus globalisé et dans un contexte de croissance économique ralentie, les consommateurs recherchent davantage d’informations et de sécurité, en particulier en matière alimentaire. Ils cherchent donc à revenir à des « valeurs sûres », à retrouver des repères et du lien social.

En savoir plus...

S 08 2018 Note de conjoncture des produits de la mer

Bretagne

Cette semaine est marquée par le début de la transhumance hivernale et par la fermeture de certaines collectivités perturbant ainsi le commerce. Celui-ci se révèle sans entrain. Les apports importants dans le Sud Bretagne particulièrement en lieu jaune et en lotte ont eu pour conséquence de malmener les cours de ces espèces, surtout en fin de semaine avec la pression moindre aux achats. Le consommateur profite donc des promotions sur le lieu jaune. A cela il faut rajouter de grosses animations sur le dos de cabillaud et le lieu noir diminuant de ce fait la consommation des autres espèces. Les prix ont également baissé sur les poissons blancs à fileter. Le début de la semaine en coquille St Jacques a été pêchant et son prix proche de 2€, puis avec l’arrivé du vent, les sorties se sont espacées entraînant un manque d’apport. En crustacés, le tourteau et le homard sont devenus des denrées rares avec des débarques très réduites voire inexistantes ; leurs prix demeurent élevés malgré un commerce qui ne décolle pas depuis le début de l’année. Quant à l’araignée les apports restent nombreux mais la demande freine quelque peu.

En savoir plus...

L'U.N.P.F

Formation Continue

Stages de formation

Contact

Union Nationale de la Poissonnerie Française 

6, Rue des Frères Montgolfier - ZA La Tourelle 2 
22400 Noyal
Tél : 09 81 44 44 43

E-mail