Logo
Imprimer cette page

S 14 2019 Note de conjoncture des produits de la mer

S 14 2019 Note de conjoncture des produits de la mer

Bretagne

Au niveau des apports, cette semaine est restée identique aux semaines précédentes. Le commerce demeure en en demi-teinte à l’approche des vacances malgré des prix attractifs dans les salles de vente. Concernant la pêche hauturière et côtière, le fait de la semaine ce sont les débarques en grand nombre de raies qui ont généré des invendus importants; en cause une demande limitée et des conditions de pêches excellentes avec les mortes eaux. Pour le congre et la julienne les apports ont été également importants et les cours en ont pâtit. Sous les halles à poisson, le bar a refait son apparition accompagné de beaux poissons nobles avec des prix abordables. Côté import, en dos de cabillaud, les prix sont restés fermes à cause de la fermeture de zones de pêche en Islande et le frémissement des commandes en prévision des fêtes de Pâques. C’est la pleine saison de pêche du loup de mer, les apports sont conséquents, et cela permet de vendre ce poisson à un prix raisonnable. Depuis le début de l’année 2019, la campagne de coquille St Jacques s’avère morose et les cours se cantonnent toujours près du prix de barrage avec comme débouchés les usines de transformation. C’est le cas encore cette semaine. Le cours de la demoiselle de Loctudy oscille en fonction des apports, ces derniers abondants en début de semaine ont permis quelques promotions mais à l’approche du week-end dans le pays bigouden, les prix sous criées variaient de 12 à 14 euros pour la petite taille. En tourteau, l’offre commence à s’étoffer mais les cours restent fermes en prévision des fêtes pascales. La situation demeure identique en homard. La campagne d’araignée bat son plein et le marché reste porteur.

Boulogne

Il n’y a pas (ou très peu) d’évolution de l’activité sur Boulogne/Mer cette semaine. Avec peu de débarques, la majorité des bateaux ont quitté le port en début de semaine pour une principale débarque en fin de semaine. Le divers est assez représentatif, mais globalement sur de faibles volumes, et peu d’espèce sont à mettre en avant au cours de cette période de transition. Les gisements d’encornets poursuivent leur décroissance, et le disponible s’échange fermement entre 10,80 € et 13,30 €/kg. Le maquereau complète le panel avec des tonnages corrects, que quelques consommateurs ne bouderont pas, avec le retour progressif d’une météo plus clémente Son prix se ressaisit à la hausse avec la diminution des apports conjuguée à un intérêt plus marqué de la part des consommateurs. Les débarques de merlan faiblissent également, avec une taille trop petite pour être correctement valorisée par les fileteurs. Il s’échange aux alentours de 0,80 €/kg pour les petites tailles, et entre 1€ et 1,20 €/kg pour des tailles moyennes. Malgré la faiblesse des apports, les prix restent contenus, faute de commerce plus actif. Les achats en GMS demeurent très prudents à la veille des vacances pascales. Quelques arrivages de bar et de sole sont observés, et intéresseront la restauration pendant cette période de vacances. L’activité à l’importation n’apporte pas de souffle et ne permet pas d’élargir le divers, à l’exception du lieu noir que l’on retrouve en rayon sans rupture d’approvisionnement. Le merlan importé dans des tailles intéressantes pour le filetage (100-300) est par contre délaissé eu égard à son prix trop élevé (parfois plus de 10 €/kg).

Rungis

L’abondance des apports cette semaine oriente défavorablement le cours des pêches malgré une demande assez soutenue de la part des opérateurs de la filière. Quelques espèces se négocient à la hausse comme les coquilles Saint Jacques et le cabillaud en raison d’une offre plus retenue. Après des ventes plus lentes lors des marchés de mercredi et de jeudi, la présence massive et intéressée des détaillants pour le réapprovisionnement de fin de semaine permet l’écoulement de la quasi globalité du disponible.

Dernière modification lemercredi, 10 avril 2019 07:54

Dernier de L'Union Nationale de la Poissonnerie Française

Copyright © 2014 Union Nationale de la Poissonnerie Française. Tous droits réservés.