Menu

S 27 2018 Note de conjoncture des produits de la mer

S 27 2018 Note de conjoncture des produits de la mer

Bretagne

Comme chaque année début juillet, cette semaine est une semaine de transition avec le début de la transhumance vers le sud de l'Europe et la frange littorale. La demande, encore limitée en début de semaine, commence à se réveiller à l’approche du week-end sur les côtes et elle s’oriente en priorité sur les espèces à griller, comme la sardine et le maquereau. A l’inverse, elle reste très molle dans les grandes métropoles sur les produits de fond de rayon comme sur les promotions. Les volumes débarqués étant restreints, les cours sont soutenus dans l’ensemble. Seules la raie et la lotte ont connu des difficultés de commercialisation sur les criées. Pour la lotte, et principalement la taille 3, les cours ont flirté avec les 4,20€/kg de lundi à mercredi, avant de rebondir jeudi et surtout vendredi pour atteindre les 5,50€/kg. Pour la raie, en raison de volumes débarqués en hausse et d’une demande peu orientée vers ce produit, en raison des températures chaudes, les prix sont restés bas toute la semaine et des lots n’ont pas trouvés preneurs sur certaines criées. A l’import, les volumes proposés en dos de cabillaud sont en diminution, ce qui permet aux cours de se raffermir. A l’inverse, en sébaste, l’offre est abondante et les prix sont bas. Concernant la langoustine, la baisse des volumes débarqués se poursuit, avec néanmoins une demande réduite jusqu’à jeudi et des prix proches des 8€/kg en moyenne, pour la petite taille. A la veille du congé de fin de semaine, les cours se sont nettement raffermis, en raison d’une offre en baisse et de besoins plus importants. En tourteau, la marchandise sort assez lentement, les cours poursuivent leur lente baisse. En homard, l’offre est plus mesurée cette semaine, alors que la demande est régulière, les prix sont fermes.

Boulogne

En raison des fortes températures et des problèmes de conservation qui pourraient en découler, les bateaux se recentrent sur la pêche côtière. La pêche au Nord est terminée. Contre toute attente, la demande s’est avérée correcte en début de semaine pour ensuite se stabiliser dès mercredi avec le début des soldes. Le divers est peu représentatif, à l’exception des poissons bleus dont les arrivages sont réguliers. Le travail des fileteurs n’est pour autant pas facilité avec certaines espèces plus représentatives dans des petites tailles, comme le maquereau avec la lisette, plus cher dans la préparation de filet. Ces apports sont complétés par la sardine, le merlan et quelques apports de carrelet. Les arrêts des bateaux commencent à se planifier. La pêche étant locale, les arrivages sont réguliers, sans excès, mais suffisant pour répondre à la demande actuelle dans un contexte de début de vacances scolaires et de démarrage des soldes d’été. La pêche hauturière assure des arrivages toujours réguliers de lieu noir qui s’échange entre 1,10 et 1,20 €/kg. Globalement l’offre rend le marché plus soutenu avec des prix plus volatiles face à des apports qualifiés de moyen, toutes espèces locales confondues. On observe des arrivages de barbets fritures plus importants. À l’importation, l’activité est satisfaisante avec des volumes suffisants pour satisfaire le commerce, notamment sur le dos de lieu noir, de cabillaud ou encore sur les filets de loup. D’autres poissons sont délaissés à l’achat en raison d’un prix trop élevé à l’image du merlu. Les prix restent stables sur la gamme habituelle. Certaines espèces se font plus rares malgré la pleine saison (flétan).

Rungis

La dernière semaine d’activité avant les congés scolaires s’accompagne d’une baisse de toute la demande de la restauration hors foyer. La tendance des prix est lourde pour les produits de grande consommation. À l’inverse, les températures élevées permettent un flux important de poissons à griller vers le détail traditionnel.

Dernière modification lemardi, 10 juillet 2018 13:02
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

L'U.N.P.F

Formation Continue

Stages de formation

Contact

Union Nationale de la Poissonnerie Française 

6, Rue des Frères Montgolfier - ZA La Tourelle 2 
22400 Noyal
Tél : 09 81 44 44 43

E-mail