Menu

S 19 2018 Note de conjoncture des produits de la mer

S 19 2018 Note de conjoncture des produits de la mer

Bretagne

Cette semaine se caractérise par la présence de 2 jours fériés. De fait, l’activité commerciale s’en est trouvée grandement perturbée et s’est concentrée sur 3 jours avec beaucoup d’incertitude concernant l’acheminement de la pêche. Un grand nombre de criées ont fermé ces 2 jours sauf celle de Lorient ouverte le jeudi. En Bretagne nord, les bateaux ont arrêté la coquille St jacques et se mettent progressivement à la seiche dont les apports modestes ont contribué à faire monter les cours. En Bretagne sud, le dernier jour de la semaine a été synonyme de débarques très importantes de lotte avec des invendus en grande quantité, de même pour la lingue bleue et la raie. En raison de craintes d’apports aléatoires plusieurs enseignes ne se sont pas positionnées sur des mises en avant possibles, d’où le retrait effectué sur certaines espèces. Côté import, les prévisions de vente étant incertaines, les mareyeurs n’ont pas pris de risque et leurs ventes se sont cantonnées au lundi et au mercredi avec des prix fermes sauf pour le lieu noir où la concurrence des pays du nord tire les prix vers le bas. En langoustine, le peu d’apport en fin de semaine a fait grimper le cours aux alentours de 14€ le kg. En tourteau, la situation commence à évoluer avec quelques annonces de débarques plus importantes que les semaines précédentes relançant ainsi le commerce avec des cours plus attractifs. En homard les stocks commencent à peser et face à une demande atone les cours s’enfoncent.

Boulogne

Avec 2 jours fériés, l’activité est en dent de scie. Les grossistes sont prudents et ont davantage travaillé à flux tendu. Comme la semaine précédente, les apports en lieu noir restent importantes, ce qui maintien le cours bas. Les bonnes conditions météos ont influé l’orientation d’une demande vers les espèces à griller, et ont su profiter aux commerces de villégiature, notamment sur la bordure côtière. Les débarques de merlan sont très correctes pour ne faiblir qu’à la veille du week-end. La demande soutenue pour le maquereau oblige les bateaux à pêcher plus au nord. Son cours varie de 0,80 à 1,80€/kg selon la taille. Le barbet, avec des arrivages plus conséquents mercredi, voit son prix à la baisse. Le chinchard a bénéficié d’une demande accrue, ainsi que le perlon principalement à l’exportation vers l’Europe du Sud. La coquille refait surface cette semaine pour satisfaire la demande des restaurateurs.

Rungis

Conséquence des jours fériés de cette semaine et des nombreux départs en congés la fréquentation est restée discrète sous la halle cette semaine. Cependant une forte baisse des apports sur les marchés intérieurs permet la bonne tenue des cours malgré la mévente.

Dernière modification lemardi, 15 mai 2018 08:46
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

L'U.N.P.F

Formation Continue

Stages de formation

Contact

Union Nationale de la Poissonnerie Française 

6, Rue des Frères Montgolfier - ZA La Tourelle 2 
22400 Noyal
Tél : 09 81 44 44 43

E-mail