Menu

S 12 2018 Note de conjoncture des produits de la mer

S 12 2018 Note de conjoncture des produits de la mer

Bretagne

Cette semaine se caractérise par des apports importants et réguliers tant sur les criées de Bretagne Nord comme au Sud. Ces débarques se répartissent essentiellement sur la lotte, le lieu jaune, le merlan, la julienne et la cardine. Les prix se sont tenus toute la semaine sauf pour la lotte en début de semaine mais dont le prix payé au pécheur s’est raffermit à l’approche du week-end sous la pression de futures mises en avant. Côté import, la demande est conséquente particulièrement en lieu noir et les prix pratiqués restent dans la fourchette haute. Le dos de cabillaud, lui aussi très prisé, voit son cours grimper. En Coquille Saint Jacques, la semaine a été rythmée par les conditions de pêche qui ont été difficiles en début de semaine, puis meilleures en approchant du week-end, mais le commerce n’est pas au rendez-vous et les prix sont restés bas. La demoiselle de Loctudy voit ses apports augmenter progressivement et son prix continue de se raffermir dépassant les 13 euros en criée. En homards et tourteaux, l’offre demeure toujours aussi faible entraînant des prix très élevés. Seule l’araignée dont c’est la pleine saison, permet un commerce plus dynamique.

Boulogne

Cette semaine se caractérise par une activité assez morose. Bien que les arrivages aient été réguliers, ils affichent peu de divers avec des rendements en baisse par rapport à la semaine précédente. En effet, les espèces phares débarquées, à savoir le merlan, le maquereau et le hareng sont moins valorisables en raison d’une taille insuffisante. La semaine a donc débuté avec des poissons mal taillés pour le commerce. Les fileteurs ne disposent pas par conséquent de matière 1ère suffisante en pêche locale pour assurer leur activité. Le maquereau, ainsi que le hareng trop maigre pour intéresser le consommateur, sont davantage orientés vers la conserverie. Les forts coefficients de marée, ainsi que des conditions moins favorables en début de semaine, perturbent les arrivages de poissons plats. Les quantités débarquées de sole diminuent fortement et les cours se maintiennent à un niveau élevé (plus de 10 €/kg pour la sole). Le carrelet est moins impacté par ces facteurs. Les gisements de Saint-Jacques très faibles en début de semaine, s’améliorent sensiblement à la veille du week-end. Son cours évolue à la baisse mais reste très ferme (de 4,50 €/kg en milieu de semaine à 3,60 €/kg). On retrouve des quantités relativement correctes d’encornets malgré la saison, mais sur une base de prix logiquement élevés (plus de 12 €/kg). Globalement, les volumes disponibles peinent à satisfaire la demande, et si pour certaines espèces, les apports sont importants, la taille handicape les ventes. Avec 2 débarques en pêche hauturière, le lieu noir est bien représenté en termes de volumes. L’activité à l’importation ne diffère pas trop de la semaine précédente avec, comme espèces principales disponibles, du lieu noir, de loup et du sébaste. Le divers manque. Les quantités disponibles permettent de vendre ces articles à un niveau correct (entre 1,20 € et 1,30 €/kg pour le lieu noir, et aux alentours de 7 €/kg pour les 2 autres espèces). Il n’y a pas de mise en avant particulière cette semaine, hormis le lieu noir et le dos de cabillaud, dans l’attente de l’orientation que prendra le commerce la semaine prochaine, avec le week-end de Pâques. Les approvisionnements diffèrent selon l’origine. Elles demeurent plus faibles en provenance de la Norvège en raison des mauvaises conditions météos qui ont perturbées les transports.

Rungis

Les ventes sont lentes en début de semaine. Malgré une offre assez large qui permet des cours assez attractifs, la faiblesse de la fréquentation s’accompagne de resserres grossissantes. Il faut attendre la nuit de vendredi pour constater une réelle envolée des ventes en tous produits. Le marché de samedi permet un écoulement quasi complet du disponible grâce à des cours de dégagement tombés assez bas en fin de marché.

Dernière modification lemardi, 27 mars 2018 09:41
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

L'U.N.P.F

Formation Continue

Stages de formation

Contact

Union Nationale de la Poissonnerie Française 

6, Rue des Frères Montgolfier - ZA La Tourelle 2 
22400 Noyal
Tél : 09 81 44 44 43

E-mail