Menu

S 10 2014 Note de conjoncture des produits de la mer

S 10 2014 Note de conjoncture des produits de la mer

Bretagne

Le début de mois et la reprise de la zone de la région parisienne cette semaine, apportent un dynamisme supplémentaire à l'activité commerciale. Si les débarquements sont corrects, ils ne sont pas beaucoup supérieurs à ceux de la semaine précédente, ce qui permet de maintenir voire raffermir les cours en fin de semaine( raie, lotte, églefin). Les ventes en merlu sont plus fluides, prix assez soutenu en lieu noir. Le retour à des prix plus abordables en magasins de détail, à des tarifs parfois promotionnels, semble attirer plus le consommateur. Pour la semaine à venir, la demande devrait rester active, avec de nombreux engagements promotionnels en grande distribution

Boulogne

Une demande modérée Malgré une météo plus favorable à la pêche cette semaine, les apports ne sont pas excessifs. Le merlan représente le plus gros contingent et se vend à un prix peu élevé ; on trouve aussi de la sole qui, en milieu de semaine, s’échange tout juste au-dessus de son prix de retrait. L’arrivage de bars permet de soutenir le chiffre d’affaires de mareyeurs. On note aussi la présence de perlon, limande, carrelet ainsi que de lieu noir. Globalement, le marché français est calme. Les cours sont plutôt modérés, ce qui permet de soutenir l’activité commerciale. À l’exportation, le marché n’est pas plus actif. Des ventes sont réalisées vers l’Italie et dans une moindre mesure à destination de l’Espagne. Quelques opportunités d’exportations de poissons plats sont concrétisées vers l’Europe du Nord. En GMS, les promotions portent sur le dos de cabillaud de Norvège (9€ le kilo). D’autres produits comme le saumon de Norvège, les sardines de Méditerranée, le turbot d’Espagne, ou la daurade de Grèce sont mis en avant dans la grande distribution.

Rungis

L’embellie climatique cette semaine a stimulé l’activité des marchés forains de la capitale. Les produits à griller profitent de ce nouvel élan. Les cours sont toujours assez élevés face à des apports toujours modestes dans l’ensemble des espèces. Les ventes sont à leur apogée lors des marchés de vendredi et samedi. La demande se tourne vers les poissons bleus encore peu représentés. Les cours des sardines, des maquereaux et des rougets barbets sont très fermes. Le disponible en fin de semaine est quasiment écoulé sous la halle.

Téléchargez l'ensemble de la note de conjoncture grâce au lien suivant :

Dernière modification lemercredi, 12 mars 2014 08:31
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

L'U.N.P.F

Formation Continue

Stages de formation

Contact

Union Nationale de la Poissonnerie Française 

6, Rue des Frères Montgolfier - ZA La Tourelle 2 
22400 Noyal
Tél : 09 81 44 44 43

E-mail