Menu

S 44 2017 Note de conjoncture des produits de la mer

S 44 2017 Note de conjoncture des produits de la mer

Bretagne

Le fait marquant de la semaine reste le jour férié du mercredi de la Toussaint qui a perturbé la vente des poissons, les criées étant fermées. En cette fin de mois d’octobre, en Bretagne Nord les céphalopodes et le merlan ont été les principales espèces pêchées avec des prix soutenus. Le congre et le tacaud ont connu des problèmes de commercialisation. Dans le Sud Bretagne, les débarques se sont concentrées le jeudi avec des apports importants en lieu jaune, en raie et en émissole avec des prix plus abordables pour le consommateur. On sent que « le poisson revient » avec la fraîcheur des eaux qui s’intensifie ne nécessitant plus aux bateaux de pêcher très Nord. La pêche à la coquille St Jacques, ouverte traditionnellement le lundi et le mercredi dans les côtes d’Armor a vu son deuxième jour décalé au jeudi, ce qui a gêné la mise en vente tardive le jeudi soir, de ce fait les cours ont baissé sensiblement par rapport à le semaine dernière mais restent rémunérateurs à 2,45€/kg. La langoustine devient de plus en rare et les prix sont par voie de conséquence élevés. Le homard brille par son absence entraînant tout doucement mais sûrement son tarif vers le haut. Bien présent le tourteau voit son prix de vente diminuer quelque peu.

Boulogne

Cette semaine est marquée par des arrivages corrects. Des débarques intéressantes et régulières de harengs côtiers sont observées. Sa qualité inégale constatée la semaine précédente s’est améliorée avec la baisse des températures. La commercialisation de cet article n’a donc posé aucune difficulté particulière face à une demande intéressée. Le merlan a également fait l’objet d’apports hebdomadaires supérieurs aux semaines dernières, mais les ventes pâtissent du contexte de vacances scolaires associées à un jour férié qui, contrairement aux attentes, n’a pas permis découler le disponible. Les opérateurs positionnés sur l’export connaissent une semaine satisfaisante avec d’importants arrivages d’encornets et de rougets barbets. La fin de saison de la sardine réduit le disponible, et le consommateur manifeste peu d’intérêt pour cet article. Les débarques sont donc réorientées vers l’industrie de la conserverie, à défaut d’intéresser les fileteurs. Les cours de la coquille se raffermissent sur un marché un peu plus soutenu pour atteindre une moyenne de +/- 3,50 €/kg selon la taille. Des apports réguliers de soles ont pu être relevés mais principalement sur le port de Dunkerque. Son cours est passé de 12 à 7 €/kg dans la taille portion (200-300 gr), en raison du ralentissement de l’activité commerciale en cette période de fête de la Toussaint. À l’importation, que ce soit en provenance de la mer baltique ou du Nord, les arrivages sont très mesurés sur l’ensemble des espèces habituelles, et le commerce atone. Les prix s’ajustent à la baisse sur toute la gamme, tel le lieu noir avec un cours qui passe en début de semaine de 1,80 €/kg à 1,20 €/kg. Le constat est le même avec le merlan principalement de petite taille.

Rungis

La deuxième semaine des congés scolaires reste difficile pour le commerce des produits de la mer. Cependant, la fermeture du 1er novembre permet une concentration des ventes sur quatre jours et confère au marché une relative émulation. Les cours sont assez fermes en début de semaine grâce à une bonne absorption de la restauration hors foyer, notamment dans les poissons de consommation courante tels que les filets frais. En fin de semaine, la fréquentation des détaillants et des restaurateurs est plus limitée. Les échanges de poissons fins et nobles sont plus lents. Malgré une offre limitée, les cours sont difficilement soutenus, notamment en lieu noir, en maquereau, en sardine, en bar sauvage et en saumon entier de Norvège. A l’inverse, les espèces peu représentées sous la halle conservent une tendance assez ferme. Les ventes de samedi s’accompagnent de cours de dégagement assez bas qui ne permettent pas l’écoulement de l’ensemble du disponible.

Dernière modification lemardi, 07 novembre 2017 10:39
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

L'U.N.P.F

Formation Continue

Stages de formation

Contact

Union Nationale de la Poissonnerie Française 

6, Rue des Frères Montgolfier - ZA La Tourelle 2 
22400 Noyal
Tél : 09 81 44 44 43