Menu

S 40 2017 Note de conjoncture des produits de la mer

S 40 2017 Note de conjoncture des produits de la mer

Bretagne

Cette semaine, les apports ont été dans la lignée de ceux du mois de septembre. Ils ont été irréguliers, d’un volume restreint, et les produits proposés manquent de diversité. Pour les espèces à filet, les cours se sont légèrement tassés mais ils restent toutefois élevés. Pour la lotte, les prix sont moins soutenus que les autres espèces mais ils demeurent cependant d’un bon niveau, entre 5 et 6€/kg. En raison du manque d’apport des poissons cités précédemment, les volumes débarqués de congre et de requin sont en augmentation. En raison de mises en avant dans la majorité des enseignes, de produits phares comme le dos de cabillaud, la queue de lotte ou le filet de lieu noir, la demande s’est concentrée sur ces poissons et a été atone pour les autres. L’activité commerciale reste donc difficile pour les mareyeurs et l’ambiance est assez morose. A l’import, les besoins en dos de cabillaud ont été supérieurs au disponible, ce qui a permis aux cours de rester fermes. Toutefois, la semaine prochaine, avec une offre en hausse et une demande qui ne sera plus dynamisée par des promotions, les prix devraient se replier sensiblement. Pour les autres espèces, la demande a été faible et les tarifs sont en repli. La campagne de pêche des coquilles Saint Jacques a débuté cette semaine. Les quantités débarquées sont supérieures à celles de la même semaine de 2016. A l’inverse, les prix sont inférieurs mais restent toutefois d’un bon niveau : entre 2,20 et 2,30€/kg lundi et entre 2,45 et 2,50€/kg mercredi. En tourteau, l’offre reste mesurée alors que la demande, entretenue par les mises en avant, est régulière. Les cours se maintiennent donc toujours à des niveaux élevés.

Boulogne

La rotation entre les bateaux côtiers et hauturiers n’a pas suffi à garantir la régularité des apports. De même, les conditions météos peu favorables (vents violents) ont provoqué une coupure dans les approvisionnements en milieu de semaine. Les quantités de soles et de carrelets sont beaucoup plus faibles par rapport à la semaine précédente, et leurs cours progressent logiquement. Les arrivages de maquereau, correctes en début de semaine, diminuent fortement à la veille du week-end et s’échangent à un niveau de prix plus ferme. Le cours du merlan demeure élevé en raison de volume toujours déficitaire pour satisfaire correctement la demande. Face à des prix élevés, le commerce est mitigé, et le manque de diversité sur l’ensemble des espèces, se fait ressentir tant en pêche côtière qu’en pêche hauturière. On observe par contre des débarques de coquille-St-Jacques satisfaisantes en ce début de saison, avec des prix abordables compris entre 2,60 et 2,80 €/kg, ce qui facilite sa commercialisation. À l’importation, on constate une baisse des approvisionnements et un manque de diversité, qui s’expliquent par les mauvaises conditions météos en Europe du Nord, et sans doute en partie par la gestion des quotas. Les prix se maintiennent à un niveau trop élevé pour intéresser le marché français et on assiste plus à un marché de transit vers d’autres destinations comme l’Italie, la péninsule ibérique ou encore l’Allemagne plus porteurs. Le commerce est peu dynamique et la clientèle se détourne essentiellement vers les opérations commerciales.

Rungis

Les ventes sont fluides cette semaine sous la halle malgré des cours toujours assez élevés en début de semaine. La demande vers la restauration hors foyer est forte en produits de consommation courante tels que les filets frais, le saumon entier et les autres espèces de l’aquaculture. L’ensemble des poissons blancs entiers sont également assez prisés. Dès le marché de jeudi, la fréquentation, des détaillants traditionnels et forains, permet un réel démarrage des ventes de poissons fins. La coquille Saint-Jacques éveille l’intérêt des acheteurs. Les cours en ce début de saison sont fermes, notamment dans les coquilles blanches.

Dernière modification lemercredi, 11 octobre 2017 07:21
Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

L'U.N.P.F

Formation Continue

Stages de formation

Contact

Union Nationale de la Poissonnerie Française 

6, Rue des Frères Montgolfier - ZA La Tourelle 2 
22400 Noyal
Tél : 09 81 44 44 43