Menu

Présentation du bilan 2018 des ventes en criées : volumes vendus et valeur en baisse, avec des situations différentes selon les façades

Présentation du bilan 2018 des ventes en criées : volumes vendus et valeur en baisse, avec des situations différentes selon les façades

Alors que chaque année confirme, depuis 2010, la tendance à la consolidation des volumes débarqués par la flotte de pêche française, grâce à une disponibilité accrue de la ressource, les données de ventes en criée montrent, depuis plusieurs années, une érosion des volumes vendus et enregistrés par les halles à marée, de l’ordre de 2,5 % par an, portant en particulier sur la part vendue aux enchères.

L’année 2018 confirme cette tendance. Les premières ventes de produits de la pêche enregistrées dans les halles à marée passent de 194 132 à 189 196 tonnes. Alors que cette baisse s’était accompagnée, en 2017, d’une évolution du prix moyen à la hausse, de 3,04 €/kg en 2014 à 3,44 €/kg en 2017, celui‐ci recule en 2018 retrouvant le niveau de 2016, à 3,39 €/kg. Cette baisse est due à une évolution de la répartition entre espèces des volumes vendus, avec des espèces vendues à plus bas prix et une raréfaction d’espèces mieux valorisées. Le prix moyen continue d’être ainsi orienté à la hausse pour la plupart des espèces, à l’exclusion de la coquille Saint Jacques et du lieu noir, dont les disponibilités accrues en 2018 ont conduit à une baisse du prix moyen en criée. Dans son ensemble la valeur des ventes enregistrées par les criées françaises baisse de 4 % en 2018, à 640 millions d’euros.

Les évolutions marquées sur les espèces se répercutent sur les façades compte tenu de la spécialisation des différents ports de pêche : les façades Atlantique, Bretagne sud et Nord voient leurs volumes perdre respectivement 8 %, 6 % et 4 %, alors que la Manche et la Méditerranée gagnent 3 %. En valeur, la façade Atlantique limite la baisse à 2 %, grâce à des volumes en hausse pour des espèces bien valorisées comme la sole et le bar, tandis que la Bretagne Sud, perdant des volumes de baudroie et de langoustine au profit de la sardine, voit la valeur de ses ventes baisser de 7 %.

Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

L'U.N.P.F

Formation Continue

Stages de formation

Contact

Union Nationale de la Poissonnerie Française 

6, Rue des Frères Montgolfier - ZA La Tourelle 2 
22400 Noyal
Tél : 09 81 44 44 43

E-mail