Menu

La première pêcherie en Méditerranée obtient la certification MSC

La première pêcherie en Méditerranée obtient la certification MSC

La pêcherie vénitienne de praires de l’OP Bivalvia Veneto Société Coopérative, en partenariat avec le CO.GE.VO (COnsorzio GEstione VOngole) de Venise et celui de Chioggia, qui opère dans la mer Adriatique, a obtenu la certification MSC pour sa gestion durable et efficace, suite à une évaluation menée par l’organisme de certification indépendant DNV-GL. Il s’agit de la première pêcherie de Méditerranée et de la première pêcherie italienne à obtenir la certification MSC pour une pêche durable.

Cette pêcherie artisanale* est située dans les quartiers maritimes de Venise et de Chioggia, et tous leurs bateaux ciblant la praire font partie de la certification. Les bateaux de cette pêcherie mesurent entre 11 et 15 mètres et embarquent en moyenne 2 à 3 membres d’équipage. Ils opèrent seulement 4 jours par semaine et respectent une limite maximale de capture quotidienne fixée à 400kg par bateau. La période obligatoire de fermeture des pêches dure normalement 2 mois par an mais cette pêcherie interrompt son activité 5 mois par an.

Les célèbres praires

La praire pêchée est la petite praire (Chamelea gallina). Elle vit dans les fonds sableux de la partie centre-nord de la mer Adriatique, entre 3 et 12 mètres de profondeur. Riches en acide gras omégas 3, vitamines B, fer et protéines, les praires sont très populaires en Italie. En effet, elles sont souvent utilisées dans les recettes traditionnelles comme les pâtes aux palourdes mondialement connues (les « linguine alle vongole »).

Histoire de la pêcherie

Les captures directes de praires en mer Adriatique nord ont commencé il y a environ 60 ans. De nos jours, la pêcherie utilise surtout des dragues hydrauliques. Les captures annuelles de la pêcherie certifiée sont de 4600 tonnes en moyenne (2016-2017), ce qui représente 26% de la production nationale. 95% des praires sont consommées fraiches et en Italie, 5% sont surgelées.

La certification de l’O.P Bivalvia Veneto, en coopération avec le CO.GE.VO de Venise et de Chioggia, ne signifie pas que toutes les pêcheries qui utilisent des dragues hydrauliques sont bien gérées et peuvent obtenir la certification MSC. La pêcherie a obtenu une note positive selon le Référentiel Pêcheries du MSC, après une analyse du contexte spécifique dans lequel la pêcherie opère. Cela inclue l’état du stock, la minimisation des impacts sur l’habitat et l’écosystème, et la gestion spécifique en place pour réglementer et contrôler tous ces éléments.

Les dragues hydrauliques sont utilisées dans 35% de l’aire de distribution des petites praires et un plan de rotation est systématiquement mis en place afin de permettre le rétablissement complet des zones exploitées. De plus, d’importantes activités sont menées régulièrement pour déplacer les bancs naturels, ce qui est utile pour réensemencer l’espèce dans certaines zones moins productives. De ce fait, ces mêmes zones sont interdites à la pêche, pour créer des écloseries qui sont essentielles à la reproduction et à la préservation biologique de l’espèce.

En coopération avec l’Institut de Recherche Agriteco, une surveillance scientifique régulière est menée à la fois dans les zones de pêches et les zones voisines pour assurer que la pêcherie opère dans le respect des objectifs de gestion.

Finalement, un contrôle en temps réel de tous les bateaux de pêche est en place afin de vérifier que le plan de gestion est respecté ; et au-delà du contrôle régulier des autorités compétentes, un système de sanction interne est en place, si les règles de gestion n’étaient pas respectées.

Gianni Stival, Président de l’O.P Bivalvia Veneto, s’exprime : « Nous sommes très fiers de ce succès, qui signifie que nous ferons encore plus d’efforts et continuerons nos engagements quotidiens, mais qui atteste aussi de notre prestige. La pêcherie O.P Bivalvia Veneto, avec le CO.GE.VO de Venise et celui de Chioggia, dirigé par le président Boscolo Michele Marchi, est profondément engagée et le sera encore davantage dans le futur pour minimiser le plus possible ses impacts environnementaux.

Etre la première pêcherie certifiée MSC en mer Méditerranée est une reconnaissance très valorisante, que nous partageons avec les équipages des 105 bateaux de la coopérative, ainsi qu’évidemment leurs familles, qui sont toutes impliquées dans notre activité artisanale. »

Francesca Oppia, Directrice du programme MSC en Italie, ajoute : « Nous accueillons cette certification avec un grand enthousiasme. Il est extrêmement important de souligner que cette certification, plus qu’une ligne d’arrivée, est un point de départ pour la pêcherie. Elle devra prouver année après année qu’elle continue de répondre aux exigences du MSC afin de conserver sa certification et continuer ses améliorations qui attestent de la durabilité de son activité. Malgré le fait que le stock est régulièrement surveillé et la stratégie de capture est mise en place pour assurer une gestion durable sur le long-terme, l’évaluation indépendante a défini plusieurs « conditions » (axes d’améliorations) que la pêcherie doit résoudre dans les 4 prochaines années pour garder sa certification et rendre sa gestion encore plus durable. Nous espérons que cette certification sera précurseur pour d’autres pêcheries Méditerranéennes. Avec 90% des stocks évalués surpêchés, il est crucial  d’intensifier les efforts vers une pêche plus durable. »

Les « conditions » indiquées par l’organisme de certification indépendant visent à assurer une gestion encore plus durable de la pêcherie sur le moyen et le long terme.

Pour cette raison, la pêcherie doit prouver avec des données scientifiques que la stratégie de gestion en place permettra de maintenir le stock de praires dans la zone de pêche à un niveau égal ou supérieur à celui qui produirait le Rendement Maximum Durable (RMD).

En outre, une surveillance scientifique stricte et régulière de toutes les captures (par exemple le volume par saison, la distribution géographique et les impacts) est mise en place pour contrôler et minimiser les impacts de la pêcherie sur d’autres espèces non ciblées.

*Selon la définition de la FAO (Food and Agriculture Organisation)

Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

L'U.N.P.F

Formation Continue

Stages de formation

Contact

Union Nationale de la Poissonnerie Française 

6, Rue des Frères Montgolfier - ZA La Tourelle 2 
22400 Noyal
Tél : 09 81 44 44 43

E-mail