Menu

1er bilan 2020 sur les ventes en halles à marée

1er bilan 2020 sur les ventes en halles à marée

Le choc de la crise sanitaire s’est fait durement sentir tant sur les volumes mis en vente en halles à marée que sur les recettes au cours des huit premiers mois de l’année 2020.

Selon le rapport France AgriMer, les quantités vendues sont en chute de 16 % par rapport à 2019 et les recettes de 17 %.

En dehors des petits pélagiques (+ 2 %), toutes les catégories d’espèces sont affectées par cette baisse : les poissons fins, les céphalopodes et les poissons blancs ont vu leurs ventes diminuer par rapport à la même période de l’année précédente, respectivement de 19, 22 et de 25 %.

En dépit de volumes vendus en légère hausse (+ 2 %), les petits pélagiques ont généré des recettes en légère régression (- 0,4 %) due à la baisse du prix moyen (- 2 %).

Toutes les autres catégories de produits de la mer subissent un repli de plus de 15 %, tant en volume qu’en valeur.

Par façade maritime, le bilan de cette année 2020 est, pour l’instant, fortement en baisse : - 12 % en volume et – 18 % en valeur dans le Nord, - 14 % en volume et – 13 % en valeur en Atlantique, - 17 % en volume et en valeur en Méditerranée et en Bretagne sud, - 19 % en volume et – 22 % en valeur en Manche.

Du côté des prix moyens, les façades Méditerranée et Atlantique résistent (+ 1 %), alors qu’ils baissent de 1 % en Bretagne sud, de 3 % en Manche et de 7 % dans la façade Nord.

Parmi les criées qui ont le plus souffert en termes de quantités vendues depuis le début d’année figurent Dunkerque (- 63 %), l’Île d’Yeu (- 40 %), Agde, Roscoff, Grandcamp (- 28 %), St Quay Portrieux (- 27 %), Brest (- 25 %) et également les criées de la Cornouaille (- 37 % pour Saint- Guénolé, - 26 % pour Loctudy, - 21 % pour Le Guilvinec et Audierne et – 18 % pour Concarneau).

Seules quelques criées ont résisté à cette tendance négative par rapport à 2019 : Port la Nouvelle au niveau des quantités vendues (+ 1 %) mais pas de son chiffre d’affaires (- 18 %), Douarnenez (+ 39 % au volume et + 19 % en valeur), Saint-Malo (+ 24 % en volume et + 15 % en valeur) et Cancale (multiplication par 5 des volumes et par 3 des recettes).

L’évolution des prix moyens est beaucoup plus hétérogène selon les criées. Si pour 20 d’entre elles, la situation des cours suit la tendance nationale négative, pour 17 autres, les ventes se sont appréciées par rapport aux niveaux de 2019.

Les baisses les plus importantes se situent dans les ports pour lesquels les débarquements en volume ont fortement tenus comme à Port la Nouvelle (- 19 %) ou Douarnenez (- 15 %) mais également à Quiberon (- 12 %) et Roscoff (- 8 %).


Télécharger le bilan complet ci-dessous

Connectez-vous pour commenter
Retour en haut

L'U.N.P.F

Formation Continue

Stages de formation

Contact

Union Nationale de la Poissonnerie Française 

6, Rue des Frères Montgolfier - ZA La Tourelle 2 
22400 Noyal
Tél : 09 81 44 44 43

E-mail